COMITÉ SCIENTIFIQUE 

Mme Naima Chemrouk

Présidente de l'Association pour la Promotion de l'Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme (APERAU), Professeure à l’École Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme d'Alger (EPAU), Algérie

Professeur Naima Chabbi-Chemrouk est architecte/urbaniste. Graduée de l’Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme, EPAU d’Alger, en 1981, elle finalisa un PhD en Town and Country Planning à l’université de Newcastle upon Tyne, au Royaume Uni, en 1988.  

Elle est actuellement professeure à l’EPAU et directrice du Laboratoire de Recherche « Architecture et Environnement ».  Elle dirige une équipe de recherche en Qualité Environnementale, Architecture et Paysages.

Naima Chabbi-Chemrouk intervient aussi en tant que professeure invitée dans différents programmes euro-méditerranéens sur la ville durable. Elle est présidente de l’APERAU Internationale (Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme) depuis juin 2017 et membre du conseil associatif de l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie) depuis mai 2016.

Please reload

M. Jérôme Chenal

Directeur de "Excellence in Africa" (EXAF) à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ainsi que de la Communauté d'étude en Aménagement du Territoire de l'EPFL, Suisse

Jérôme Chenal est architecte et urbaniste. Après un master en Architecture de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), il a complété sa formation en cours d’emploi avec un Certificat postgrade en études urbaines à l’Université de Lausanne (Suisse) (Écologie urbaine, gouvernance, Système d’information géographique). Dès 2004, il ouvre sa propre agence en menant en parallèle un doctorat ès Sciences de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).

Depuis 1999, il intervient comme urbaniste et comme spécialiste en planification, gestion et restructuration urbaine pour des études de diagnostic, de gestion et de planification ou d’extensions urbaines. Il est l'un des spécialistes les plus reconnu dans ce domaine.

Aujourd'hui, il mène des recherches pour le compte de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) où il est directeur d’une unité de recherche et où il enseigne également.  Ses recherches questionnent les relations entre les transformations spatiales et mutations sociales, entre architecture et modes de vie, entre planification urbaine et pratiques de la rue. Ses recherches se font en Suisse mais également dans les grandes métropoles d’Afrique où il développe de nouveaux outils méthodologiques pour la recherche urbaine et notamment par le biais de la photographie.

Il intervient comme expert sur de nombreux projets complexes de développement à travers l’Afrique, ce qui en fait un observateur privilégié de différents contextes et lui donne une connaissance approfondie des stratégies (urbanisme, planification urbaine, gestion urbaine, processus d'urbanisation, espace public, habitat) et des services urbains (eau, électricité, drainage, gestion des déchets, préservation du patrimoine, etc.).

On lui doit de nombreuses publications sur les outils de planification, la ville africaine ou encore les quartiers précaires. Il a développé dans ces travaux l’idée d’une compréhension fine des territoires, des dynamique sociales et urbaines en vue d’identifier les leviers du changement. Il intervient plusieurs fois par année dans des conférences, congrès ou colloques pour exposer ses idées. Il a développé un cours gratuit en ligne « MOOC » (Massive Open Online Courses) sur la planification urbaine sur la plateforme coursera.org. Ce cours a été suivi par plus de 35.000 personnes dans le monde depuis 2014.

Enfin, il intervient régulièrement dans les médias internationaux (RFI, Jeune Afrique) et il est chroniqueur au Monde Afrique. Depuis 2018, il est également directeur de publication de la nouvelle revue scientifique « African Cities Journal » et en 2019, il prend la direction scientifique de l’IMA Urban Lab à Sèmècity au Bénin.

Please reload

Mme Isabelle Coppée

Chargée de mission à RATP Coopération Affaires internationales du Groupe RATP, France

Isabelle Coppée est chargée de mission et cheffe de projet à RATP Coopération, filiale du groupe RATP, en charge de la coopération internationale, du développement et de la valorisation des savoir-faire du Groupe sur les Pays les Moins Avancés et en voie de développement.

RATP Coopération intervient à la demande des gouvernements et/ou villes du Sud pour mettre en place des solutions globales de mobilité durable adaptées à chaque contexte local. Son intervention s’inscrit dans le cadre de partenariats de longue durée où nous faisons également appel aux autres acteurs et spécialistes de la mobilité pour proposer la solution la plus efficiente possible au contexte concerné. 

Isabelle Coppée a exercé l’ensemble de sa carrière dans le transport public de voyageurs. D’abord à A Systra, où elle a conduit des études de faisabilité de projets de transport et de restructuration de réseaux dans de nombreuses villes en France et à l’international pendant près de 10 ans, puis à la RATP pour y piloter des études amont de projets de transport sur l’Ile-de-France.

Elle a ensuite intégré le département du métro de la RAT¨P, où elle a pris en charge la responsabilité d’une équipe opérationnelle et participé à la mise en place de projets de modernisation de la ligne. Son parcours l’a ensuite conduite à RATP Dev, où elle a dirigé la réalisation de réponses aux appels d’offres pour l’exploitation-maintenance de réseaux de transports collectifs urbains et effectué de nombreuses missions d’expertise et d’assistance technique en exploitation pour les filiales opérationnelles de RATP Dev, en France et à l’International.

Isabelle Coppée rejoint RATP Coopération en tant que chargée de mission pour coordonner des projets de coopération technique pour des pays à faible revenus.

Please reload

M. Christian Philip

Secrétaire général de la Coopération pour le Développement et l'Amélioration des Transports Urbains et périurbains (CODATU), France

Agrégé de droit public, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il d'abord été Professeur à l'Université du Mans dont il est devenu le Président de 1978 à 1983, date où il est nommé professeur à l'Université Lyon III. 

 

Directeur des enseignements supérieurs de 1986 à 1989, puis Recteur des académies de Reims et Clermont-Ferrand avant d'être directeur du cabinet du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche de 1993 à 1995.

 

Élu alors à Lyon comme premier adjoint et vice-président de la communauté urbaine, il préside le Sytral, autorité organisatrice de la mobilité pour le Grand Lyon. Élu député du Rhône. En 2007 Représentant personnel du Président de la République pour la Francophonie et de 2009 à fin 2013 Recteur de l'académie de Montpellier. Depuis, retraité et de retour à Lyon, il est en particulier secrétaire général de la Codatu, association internationale visant à promouvoir la mobilité urbaine durable dans les pays du Sud, et d'abord en Afrique. Membre du conseil pédagogique de l'Université Senghor après avoir siégé à son Conseil d'administration. Membre du Conseil stratégique de l'Université Saint Joseph de Beyrouth (Liban).

Please reload

Mme Jocelyne Gerard

Professeure, Chef du département de géographie, Déléguée à la Recherche de la Faculté des lettres et des sciences humaines, Responsable du Centre de Recherche en Environnement-Espace Méditerranée Orientale (CREEMO), Liban

Jocelyne ADJIZIAN GERARD est Professeur à l’Université Saint Joseph, Beyrouth, (Liban). Elle est responsable du CREEMO (Centre de Recherche en Environnement-Espace Méditerranée Orientale), membre du comité de pilotage de la chaire de l’Education à l’Ecocitoyenneté et au développement durable (Fondation Diane) et membre de la commission de l’Unité de valorisation et de transfert technologique (USJ).

 

Ses principaux intérêts de recherche sont l’Environnement, la relation environnement/climatologie, et le développement durable.

 

Depuis 2017, elle est Chef du Département de Géographie à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université St Joseph. De 1999 à 2008, elle a été Chef du Département de Géographie à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université St Joseph.

 

En ce qui concerne ces activités de recherche et de valorisation 2016-2019 : Mme Gérard a été Coordinatrice de la commission scientifique de la recherche au campus des sciences humaines de 2016 à 2019. Elle est depuis 2018, Chef du projet financé par l’AUF « Modélisation du comportement humain en cas de crise sismique : les freins à la mobilité » ; chef de projet financé par le CNRS (Liban) et le Conseil de la Recherche (USJ) sur « Approche exploratoire de la variabilité spatiale et temporelle de l’ilôt de chaleur urbain de Beyrouth : télédétection/modélisation/mesures ».  Elle a encadré le projet « Modélisation de la pollution urbaine en NO2 et COV à Beyrouth » (Conseil de la recherche (USJ) de 2013 à 2017.

 

De 2010 à 2015, elle a été membre du comité du projet ANR “Contribution à la connaissance du risque sismique au Liban “LIBRIS” et responsable de la tâche « Étude et analyse de la vulnérabilité urbaine face au risque sismique à Beyrouth.

 

Elle est Directrice de thèses soutenues dans le domaine de l’environnement, de l’environnement en milieu urbain, du patrimoine et des risques.

 

Mme Gérard a reçu en 2018 le Prix d’excellence de la Recherche Scientifique en environnement décerné par le CNRS libanais.

Please reload

Mme Julie Guillaume

Conseillère à l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), France

Julie Guillaume est diplômée de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, où elle s’est spécialisée dans les relations internationales.

 

Conseillère à l’Association Internationale des Maires Francophones, elle accompagne l’animation du réseau des villes francophones sur les questions relatives à l’innovation et au développement durable. Cette mobilisation s’appuie sur un échange de savoir-faire et de bonnes pratiques à travers, notamment, des commissions permanentes dédiées qui rassemblent les villes membres de l’AIMF les plus engagées. Elle s’exprime notamment par une affirmation du rôle des autorités locales sur la scène internationale. Sur les questions climatiques, cette affirmation a pris son essor depuis le Premier Sommet mondial des élus locaux pour le Climat, tenu à Paris en préalable de la COP21.

A travers le soutien à des projets de terrain, portés par les villes membres, l’AIMF accompagne également très concrètement la mobilisation des autorités locales sur les questions de développement durable. Cette double dimension réflexion / action, ainsi que la richesse d’un réseau de plus de 300 Maires de capitales et métropoles francophones, donne à l’AIMF une vision globale des enjeux liés à la ville durable, et une capacité très forte de mobilisation à l’échelle des territoires.

M. Mohamed Hanzaz

Directeur de l'Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme (INAU) à Rabat, Maroc

Titulaire d’un doctorat en géographie, option « espace et société » et ayant une expérience administrative de 26 ans, cumulée dans différents établissements, Mohamed HANZAZ est professeur de l’enseignement supérieur et actuellement Directeur par intérim de l’Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme (INAU).

 

Durant son parcours administratif, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans différents départements et établissements publics à savoir : Ministère de l’Intérieur, Agences Urbaines (Rabat-Salé, Kénitra-Sidi Kacem) et l’INAU.

 

Suite à un passage à la tête du Centre d’Études et de Recherche en Aménagement et Urbanisme relevant de l’INAU, il a été nommé, en 2014, Directeur Adjoint chargé de la direction des études puis Directeur par intérim dudit Institut. Parallèlement, à ses fonctions administratives, il est le coordonnateur pédagogique du Master « Transport et Mobilité urbaine durable ».

 

Il a participé, en tant que consultant, à de nombreuses études dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, relation villes-campagnes, transport et mobilité urbaine.

 

Son expérience professionnelle pluridisciplinaire et ses publications scientifiques sont orientées aménagement du territoire, urbanisme, transport, mobilité et métropolisation, entre autres.

M. Alioune Kane

Responsable de l'UFR Architecture, Urbanisme, Aménagement du Territoire et du Patrimoine à l'Institut de l'Eau et du Littoral de l'Université Amadou Makhtar (UAM) de Dakar, Sénégal

KANE Alioune, Professeur titulaire de classe exceptionnelle (3° échelon) de géographie physique, spécialiste d’hydrologie continentale.

 

Actuellement, il est responsable du master « GIDEL » (Gestion Intégrée et Développement durable du Littoral Ouest Africain), de l’axe « vulnérabilités socio-environnementales du littoral sénégalais » de l’UMI 0365 RESILIENCES de l’IRD/CIRES/UCAD. Il coordonne le réseau ouest-africain des centres d’excellence du NEPAD sur les sciences et technologies de l’eau (WANWATCE). Pr A. KANE a été Chef de département de géographie (2002-2004),  a initié et coordonné la réflexion autour de la réforme L.M.D. Il a été directeur (2008-2014) de l’ « EDEQUE » (Ecole Doctorale « Eau, Qualité et Usages de l’Eau » de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), il est encore responsable scientifique des formations doctorales sur la « GIRE », l’« Hydrologie continentale » et la « Gouvernance du littoral ».

 

Pr A. KANE a plus de trente années d’expérience de recherche dans les domaines de la géographie physique, de l’hydrologie continentale, de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et des littoraux (GIZC), de la qualité et des transports des flux particulaires et dissous, des processus hydro-sédimentaires en milieu estuarien, de l’aménagement des bassins versants, entre autres.

 

Depuis 1985, Pr A. KANE participe au montage, à l’animation et au développement de projets de recherche : (EQUESEN :Eau et Qualité de  l’Environnement dans le bassin du fleuve Sénégal, CAMPUS sur l’après-barrage dans le bassin du Sénégal, Vulnerability Assessment of African Rivers (PNUE), AMMA : Analyse Multidisciplinaire de la Mousson Africaine), ACT4SSAWS sur les bonnes pratiques de la GIRE pour la sécurité en eau au bénéfice des populations au sud du Sahara, ARTISTICC sur l’adaptation des communautés côtières au changement climatique, PIC-AMP sur les «Méthodologies de gestion des Aires Marines Protégées »…pour ne citer qu’un certain nombre ».

 

Pr A. KANE a contribué à  la rédaction des chapitres sur l’eau, sur l’état de l’environnement de l’Afrique et de la terre (GEO 4 et 5, et des AEO). Il est auteur ou co-auteur dans près de soixante publications, rapports et études et a assuré l’encadrement de plus d’une vingtaine de thèses (de 3° cycle, d’Etat et d’Université). Aussi, Pr A. KANE participe activement à l’animation de plusieurs réseaux de recherche scientifique (Friends-AOC,  Enseignement/Recherche du PRCM…). Il a déjà effectué des évaluations de projet pour le compte de l’UNESCO (projet de gestion intégrée de la zone côtière en Haïti), de l’AUF au Togo (Centre d’excellence de l’EAMAU : École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme), pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour l’accréditation de licences et master pour le compte de l’ANAQ-SUP.

Mme Nguyen Thai Huyen

Architecte-urbaniste, Enseignante-chercheure et vice-directrice de l'Institut de formation et de coopération internationale à l'Université d'architecture de Hanoï, Vietnam

NGUYEN Thai Huyen est architecte-urbaniste, enseignante-chercheure et vice-directrice de l’Institut de formation et de coopération internationale, université d’architecture de Hanoï, Vietnam.

Ayant obtenu son doctorat en aménagement de l’espace et de l’urbanisme à l’Université Bordeaux Montaigne en 2011, NGUYEN Thai Huyen commence sa carrière universitaire comme enseignante-chercheure à l’université d’architecture de Hanoï en 2011.

Coordinatrice scientifique et co-fondatrice de la formation francophone architecture-paysage depuis 2008, de la filière doctorale en co-tutelle “Architecture, Ville, Territoire et Paysage” depuis 2015, NGUYEN Thai Huyen dirige donc actuellement la filière Licence-Master-Doctorat francophone en architecture au sein de l’université d’architecture de Hanoi. 

À côté de l’enseignement, NGUYEN Thai Huyen travaille activement dans la recherche, elle a monté un projet de recherche soutenue par l’IRD en collaborant avec Sylvie Fanchette, directrice de recherche à l’IRD, géographe spécialiste des dynamiques de peuplement en Asie au sein du Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA). Cette équipe de recherche intitulé « RecycUrbs-Viet » (http://www.recycurbs-viet.org étudie sur le fonctionnement de ces systèmes de collecte et recyclage des déchets en lien avec les dynamiques urbaines et la recomposition métropolitaine à Hanoi (https://www.youtube.com/watch?v=EEDMP1St2Yw).  En mai 2018, elle a été choisie pour présenter comme IRD Talent (http://www.vietnam.ird.fr/la-mediatheque/ird-talent/rencontre-avec-thai-huyen-nguyen-architecte-vietnamienne-responsable-de-la-jeai-recycurbs-viet).

NGUYEN Thai Huyen est aussi membre de la CRE de l’AUF Asie Pacifique, membre du Comité de Pilotage Stratégique et Scientifique de l’IRD au Vietnam. Engagée depuis plus de 15 ans dans la promotion des coopérations francophones dans l’enseignement en architecture, paysage et en urbanisme, elle s'est vue décernée en mars 2017 le Prix d’honneur du Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF).

M. Oumar Niang

Directeur du Laboratoire de traitement de l'information et des systèmes intelligents de l’École Polytechnique de Thiès (EPT-LTISI), Directeur de l'Institut Supérieur d'Enseignement Professionnel (ISEP) à Diamniadio, Sénégal

Oumar Niang est professeur assimilé de sciences informatiques à l’École Polytechnique de Thiès (EPT) du Sénégal. Il est spécialiste en modélisation mathématique et informatique en traitement des signaux et images. Il est également le directeur du Laboratoire de traitement de l’information et des systèmes intelligents de l’EPT (LTISI). Il est actuellement directeur de l'Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel (ISEP) Diamniadio et coordonnateur national du campus franco-sénégalais.

 

Il obtint en 2007 son PHD en informatique au Laboratoire Images, Signaux et Systèmes Intelligents (LISSI), Université Paris 12 Val-de-Marne, Créteil, France.

 

Il est expert évaluateur en assurance qualité de l’enseignement supérieur. Il a occupé par le passé plusieurs positions dans l’enseignement supérieur au Sénégal : Directeur des Systèmes d’Informations de l'Université de Thiès, Chef du département d'informatique à l'Université de Thiès, chef du département des années préparatoires « Tronc Commun » à l’EPT,  chef du département d’informatique et de télécommunications de l’EPT. Il coordonne plusieurs projets ministériels dans la formation et la recherche au Sénégal.

M. Kodjo Mawuéna Tchini

Urbaniste planificateur, Co-coordonnateur pédagogique du Master II Transport et Mobilité Durable dans les Villes Africaines de l’École Africaine des Métiers de l'Architecture et de l'Urbanisme (EAMAU) à Lomé, Togo

TCHINI Kodjo Mawuéna est urbaniste spécialiste en analyse urbaine, aménagement, planification et gestion de l’occupation de l’espace. Il est enseignant chercheur à l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) au Togo.

 

Depuis septembre 2015, il est co coordonnateur pédagogique et chargé de cours dans le Master II « Transport et Mobilité Durable dans les Villes Africaines » initié par l’Université Senghor d’Alexandrie (Égypte), la Coopération pour le Développement et l’Amélioration des Transports Urbains et Périurbains (CODATU), le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et l’EAMAU qui l’héberge.  Depuis 2000, il est également, co-directeur de l’agence ECAUH chargée d’élaborer et de coordonner des études d’aménagement et de planification.

 

Il est consultant :

  • depuis 2008, sur le programme Économie Locale (ECOLOC) ;

  • depuis 2010, pour le programme G2 CONCEPTION pour la formulation de la Stratégie de Développement Urbain (CDS) du Grand Lomé.

 

De mai à Juillet 2018, M. Tchini a réalisé une mission d’expertise en qualité de Consultant National pour la Banque Mondiale sur la Sécurisation Foncière au Togo.

 

De mai 2013 à juillet 2015, il a occupé le poste de Dire